Le Joueur de flûte

Joachim Latarjet

 

samedi 5 février 19h00
50 minutes

l'atelier

――

dès 8 ans

© Olivier Ouadah
DR
© Olivier Ouadah
© Olivier Ouadah

 

Une réactualisation tonique du conte des frères Grimm, où la musique affirme son pouvoir en menant la danse.

 

Après La Petite fille aux allumettes, Joachim Latarjet extrait du conte Le Joueur de flûte de Hamelin un spectacle musical à la fois cruel et drôle.

L’histoire est connue. Un musicien libère une ville des rats grâce à ses mélodies envoûtantes. Mais les habitants ne veulent pas payer, et cela va leur coûter cher… Ici, notre héros joue du trombone dans une ville contemporaine, où l’argent est roi et les déchets s’accumulent. 

Avec la musique en bandoulière, Joachim Latarjet fait face à une galerie de personnages campés par la comédienne Alexandra Fleischer. Donnant de l’épaisseur au conte originel, différents points de vue s’affrontent et nous interrogent. Sur le pouvoir de la musique bien sûr, sur l’utilité de l’art évidemment, mais aussi sur cet incroyable don qu’ont les hommes de salir et blesser le monde.

 

Ce qu'en dit la presse :

« Une invitation tendre et joyeuse à sauver les jeunes générations du désastre grâce au pouvoir enchanteur du chant, de la musique et du rire. » Télérama

« Joachim Latarjet allie la noirceur inquiétante du conte des frères Grimm au souffle ensorcelant du trombone en un spectacle qui interroge les conditions et l’origine de la méchanceté humaine. » La Terrasse
 

――

texte, musique, mise en scène Joachim Latarjet
d’après Le Joueur de flûte de Hamelin des frères Grimm
avec Alexandra Fleischer, Joachim Latarjet
collaboration artistique Yann Richard
son et régie générale Tom Ménigault
lumières Léandre Garcia Lamolla
vidéo Julien Téphany, Alexandre Gavras
costumes Nathalie Saulnier
avec Evi Latarjet et Aliénor Bontoux, Lysandre Chalon, Camille Chopin, Max Latarjet, Abel Zamora filmés par Alexandre Gavras

――

production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN ; Compagnie Oh ! Oui…
avec l’aide à la production dramatique de la DRAC Île-de-France
Texte du spectacle publié chez Actes Sud-Papiers, collection Heyoka Jeunesse