Hora

Batsheva Dance Company, Ohad Naharin

 

vendredi 11 mars 20h30
samedi 12 mars 20h30
1h

grande scène

――

En partenariat avec le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines – Scène nationale

――

AUTOUR DU SPECTACLE

- garderie La Parent'aise à partir de 20h
> en savoir +

© Ilya Melnikov
© Gadi Daqon
© Ilya Melnikov

 

Mondialement renommée pour ses créations saisissantes et l’excellence de ses danseurs, la Batsheva Dance Company revient faire rayonner son Hora à l’Onde !

 

Dans un décor vert fluo, épuré et hypnotique, onze danseurs vêtus de noir se propulsent dans une danse puissante, athlétique, instinctive, dont le corps de chaque interprète sonde les limites intimes. Dans une étonnante cohésion, chacun s’adonne à une gestuelle inattendue, chargée d’une énergie explosive.

Cette jubilation du mouvement se déploie sur les surprenantes adaptations musicales d’Isao Tomita. De Star Wars à 2001, l’Odyssée de l’espace, en passant par Wagner et Debussy, la bande-son habille la pièce d’une grande vitalité.

OEuvre envoûtante s’il en est, Hora couronne trente années de création d’Ohad Naharin, figure de proue de la danse contemporaine israélienne et internationale. Ce chorégraphe au geste intense, calligraphique, célèbre ici la liberté des corps dans un moment d’abandon savamment maîtrisé. Créée en 2009, sa pièce-signature continue à exercer sur nous son irrésistible fascination…

 

Ce qu'en dit la presse :

« Hora porte Batsheva à son essence même : une technique et des habiletés stupéfiantes, des couches de couleur et de brillantes associations d’idées. Rien à ajouter, une autre réussite. » Ynetnews, Tel-Aviv

« Les danseurs affirment leur individualité dans des solos virtuoses, ne se déplaçant que rarement en parfaite synchronisation. » The New York Times

« Le spectacle est autant pour les férus de danse, connaisseurs de l’Histoire et capables de déchiffrer les écarts entre la référence et sa déviation, que pour un public amoureux du geste et apte à en apprécier la fraîcheur. » Les Trois Coups
 

――

chorégraphie Ohad Naharin
avec 11 danseurs de la Batsheva Dance Company
lumières et scénographie Avi Yona Bueno (Bambi)
costumes Eri Nakamura
création sonore Maxim Waratt
régie son Nir Klajman
conception du banc Amir Raveh
arrangement et interprétation musicale Isao Tomita (sauf pour Data Matrix de Rioji Ikaeda)

――

production Batsheva Dance company, 2009
coproduction Montpellier Danse 2010 et Lincoln Center Festival, New York. Première mondiale – 18 mai 2009 – Théâtre de Jérusalem, Jérusalem, Israël.