L'art peut-il être invisible ?

Nathalie Desmet

lundi 11 décembre 19h00
Ryan Gander, I Need Some Meaning I Can Memorise, (The Invisible Pull), 2012

L’art est généralement fait pour être perçu. Pourtant, depuis Marcel Duchamp et Yves Klein — et leur volonté de ne plus faire de peintures ou de sculptures en fonction de l’oeil — de nombreux artistes se sont intéressés à la dimension immatérielle de l’art.

 

Cette année, les enseignantes–chercheuses Cécile Camart et Nathalie Desmet proposent, en lien avec la programmation de Micro Onde, un cycle de conférences sur l’art contemporain et son actualité. Nous découvrirons ainsi des oeuvres « invisibles », des travaux d’artistes explorateurs ou encore des projets engagés dans le développement durable.

Entrée libre

 

Ryan Gander, I Need Some Meaning I Can Memorise
(The Invisible Pull)
, 2012
© Ryan Gander ; Courtesy Lisson Gallery